Mâ Loum. Art et artisant

Après avoir recueilli l’opinion des amateurs (ou non) des tables ou chaisesdesign, l’équipe de Art et artisanat en France voulait connaître l’avis des professionnels des meubles. Quelques-uns ont eu envie, pour une fois, de dire tout ce qu’ils avaient sur le cœur.

VOILA!

Or, ensuite, ils ont préféré rester anonymes – pour les affaires, “il vaut mieux qu’on sait pas trop ce que je pense”, a proclamé un ébéniste parmi les interrogés. Art et artisanat en France publie donc les propos des professionnels des tables et chaises design sans citer des noms – car, finalement, c’est l’opinion en général qui compte et pas la source…

 

“A la maison, je n’ai que des meubles industriels”, proclame le vendeur d’un magasin de chaises design qui, cinq minutes auparavant, a encore vanté la beauté de sa marchandise. “C’est déjà une question des finances. Mais, même si j’avais l’argent, je préférerais les lignes simples des meubles industriels. On a l’impression qu’on peut s’y assoir sans réfléchir – au lieu d’être obligé de faire attention.”

 

Lorsqu’il voit les visages étonnés de l’équipe de Art et artisanat en France, il ajoute : “Ne croyez surtout pas que je vous aurais menti, tout à l’heure, en disant que nos chaises design sont d’une grande beauté. Je le pense vraiment. Mais dans une famille comme la mienne – j’ai deux enfants – il faut des meubles modernes, pratiques. Nos chaises design correspondent plutôt à une maison sans enfants, où on ne risque pas de les abimer. »

 

Les enfants sont-ils une raison pour n’acheter que des meubles industriels ? “Il est vrai”, répond le propriétaire d’une petite entreprise qui fabrique des tables et chaises design, “que la plupart de mes clients n’ont pas d’enfants. Il s’agit souvent des couples qui tous les deux ont fait carrière et souhaitent utiliser leurs moyens pour vivre dans un environnement beau et original.”

 

“Toutefois”, continue-t-il, “la règle n’est pas sans exceptions. Prenez mon cas, par exemple. J’ai trois enfants, mais je n’ai que des meubles design. Parce que je les aime. Et mes enfants ont appris à les aimer et respecter eux aussi. En effet, mon amour de beaux meubles m’a incité à monter cette entreprise. J’ai trouvé des tables qui me plaisaient, mais jamais des chaises design à mon goût. J’ai donc commencé par dessiner moi-même de belles chaises, mes dessins ont plus à mes amis et, finalement, j’ai dessiné pour tout le monde et créé cette boîte.”

 

“Mes clients”, explique un autre producteur de tables et chaises design en verre et métal, “viennent de toutes les couches de la société. Quelques-uns ont des enfants, d’autres pas. Ce n’est pas une question d’argent : celui qui aime de beaux meubles investit la somme nécessaire. J’ai des clients qui, pendant des années, n’ont acheté qu’une seule pièce, d’abord une table, l’année suivante une chaise design, ensuite une autre. Au lieu de se précipiter sur des meubles industriels, ils ont préféré attendre d’avoir des moyens pour acheter petit à petit, mais en se faisant plaisir.”

 

“La différence entre les acheteurs de meuble industriel ou design consiste exclusivement dans leur conscience de l’environnement dans lequel ils vivent. Quelqu’un qui se contente d’un canapé qui lui permet de regarder la télé n’a pas besoin de meubles design. Il ne vit pas réellement dans son appartement, mais il l’utilise, sans se rendre compte de l’ambiance qu’il répand.”